Qu’est-ce que les hormones bio-identiques?

Ce programme est la nouvelle approche de la médecine antiâge. En médecine traditionnelle, on traite les maladies. Avec l’hormonothérapie, on traite la « qualité de vie ».

Les hormones sont les régulateurs de notre corps. Lorsqu’il y a déséquilibre hormonal, à l’adolescence ou à l’andropause, on développe des symptômes. Les symptômes associés au déséquilibre hormonal incluent les sautes d’humeur, l’irritabilité, l’insomnie, la perte de libido, la diminution de la masse musculaire, la diminution de l’énergie et un changement global de l’état de bien-être.

Les hormones bio-identiques sont synthétisées à partir des plantes, mais sont identiques à la structure moléculaire du corps humain. L’hormonothérapie bio-identique traite chaque patient(e) de façon individuelle car les traitements sont prescrits en fonction des résultats des tests sanguins et/ou salivaires. Les pharmaciens spécialisés en préparations magistrales sont en mesure de préparer les prescriptions selon le dosage prescrit par le médecin sous forme de crème ou de gel. L’absorption transdermique s’avère plus efficace que les pilules ou suppositoires. La prescription peut être modifiée selon la réaction du (ou de la) patient(e), ainsi que selon les changements biologiques de chacun(e). Les hormones prescrites le plus souvent sont l’estrogène, la progestérone et la testostérone.

Une consultation hormonale complète (durée 1 -1 ½ heure) est nécessaire afin de comprendre la situation hormonale du patient ou de la patiente. Elle sera suivie d’une deuxième consultation à la réception des résultats de laboratoire afin d’élaborer la formulation hormonale avec le pharmacien spécialisé.

Cette approche permet aux patient(e)s d’avancer en âge de façon équilibrée, en santé et en vitalité.

Le traitement par les hormones de remplacement, communément appelé THR, devrait peut-être être nommé thérapie par hormones de substitution, puisque qu’il s’agit d’utiliser des hormones synthétiques qui ne correspondent pas aux hormones que notre corps fabrique. Les hormones synthétiques peuvent être utilisées en toute sécurité, mais la recherche et l’utilisation des hormones bio-identiques étant en plein essor, les hommes et les femmes optent de plus en plus pour l’utilisation d’hormones bio-identiques plutôt que synthétiques.

La tendance à délaisser les hormones de synthèse va de pair avec la tendance à consommer des produits biologiques et à choisir des médecines alternatives pour traiter les maux.

Depuis l’arrêt de l’étude WHI (Womens’s Health Initiative) en 2002, les femmes sont devenues craintives face à l’utilisation des THR conventionnels pour traiter leur ménopause, spécifiquement le Premarin (dérivé de l’urine de juments gravides) et le Provera (une hormone synthétique). Cette étude à grande échelle, qui incluait plus de 16 000 femmes, a brusquement cessé 3 ans avant le terme prévu en raison d’une augmentation significative du risque de cancer du sein et de décès prématurés liés à des problèmes cardiovasculaires constatés chez les femmes prenant des hormones actives.

Je me souviens très bien de cette période.

J’ai toujours été en faveur des hormones pour mes patientes présentant des symptômes de ménopause. Je revenais tout juste de mon congé de maternité quand l’étude WHI a été arrêtée.

Cela a fait la manchette dans les médias, et mes patientes ont complètement cessé leurs hormones. Après deux mois, elles sont toutes revenues en pleurant parce que les hormones leur manquaient et qu’elles se sentaient misérables.

Je devais trouver une solution pour les aider, mais laquelle? Et avec quoi?

Vidéos

Que sont les hormones?

Les hormones sont des substances chimiques libérées par une cellule ou une glande qui envoie des messages ciblés dans toutes les parties du corps.

Aucun organe du corps n’y fait exception : ils sont tous affectés par les hormones.

Ce qui rend les choses compliquées concernant les hormones, c’est qu’on ne peut pas les voir comme un organe ou une partie du corps : elles sont intangibles.

Quand on parle du diabète, les gens comprennent de quoi il s’agit parce que cette maladie affecte différentes parties visibles du corps.

Mais les hormones sont différentes.

Imaginez que vous avez 10 ans et que vous êtes gymnaste de compétition.

Vous n’aurez vos menstruations et votre poitrine ne se développera que lorsque vous atteindrez 15 ou 16 ans. Votre mère pense que quelque chose ne va pas et vous emmène chez le médecin. Vous apprenez que le retard de votre puberté est dû à votre pratique sportive intensive qui retarde votre ovulation.

Imaginez que vous avez 21 ans et que vous êtes devenue une femme à part entière.

Vous décrochez un emploi dans une entreprise d’envergure et on attend de vous de grandes performances. Plus ou moins une semaine avant vos menstruations, vous devenez excessivement émotive, instable, irritable, et un rien vous fait pleurer.

Imaginez que vous avez maintenant 32 ans, un mari, un enfant, une maison et un bon travail.

Vous accouchez de votre deuxième enfant sans aucune complication, mais vous vous sentez malheureuse. Vous n’avez aucune raison de vous sentir en colère, mais vous ne pouvez pas vous empêcher de pleurer. On vous diagnostique une dépression post-partum.

Imaginez-vous à 48 ans.

Vos enfants ont grandi, vous n’avez plus besoin de les conduire à leurs multiples activités. Ils sont au collège, et sont capables de se faire eux-mêmes leurs repas. Vous avez de grosses journées au bureau et vous êtes épuisée lorsque vous revenez à la maison. Vous êtes impatiente d’aller enfin dormir, mais une fois au lit, vous êtes incapable de vous endormir. Vous vous réveillez à chaque heure parce que vous avez des bouffées de chaleur, ou simplement parce que vous ne pouvez pas vous rendormir. Vous vous réveillez aussi épuisée que la veille.

Imaginez-vous faisant un voyage avec votre mari pour vos 20 ans de mariage.

Vous vous réjouissez de raviver toutes ces années perdues alors que vous étiez très occupée à élever les enfants, à travailler et à faire la gestion du ménage. Mais les relations sexuelles sont difficiles et douloureuses, votre vagin vous fait mal, il est sec, et votre libido a disparu.

Imaginez que vous êtes l’homme de la maison. Vous venez d’avoir 50 ans.

Toute votre vie, vous avez été considéré comme « le rocher de Gibraltar », celui sur qui tout reposait.

Vous aviez de l’énergie et de la vitalité.

Vous pouviez déjouer tous vos collègues de travail par votre sagesse, votre force et votre excellente mémoire.

Vous vous êtes religieusement entrainé ces 20 dernières années, mais ces derniers temps, peu importe la fréquence de vos entraînements, vous ne parvenez pas à vous débarrasser de votre ventre. Votre masse musculaire diminue.

Vous ne pouvez plus gagner et perdre du poids aussi facilement qu’il y a 10 ans.

Votre libido a diminué et vous avez besoin d’une petite « pilule bleue » pour maintenir votre érection.

Cela vous semble-t-il familier?

Ces histoires sont si fréquentes : je les entends tous les jours dans ma pratique.

Vous faites tous les tests sanguins et examens réguliers, et vous ne trouvez rien d’anormal.

Vos patients se sentent-ils insatisfaits? Vous n’avez pas réussi à régler leurs problèmes.

Avez-vous échoué à votre tâche en tant que médecin?

Que vous manque-t-il?

La réponse est : les hormones.

Prendre des décisions

Au cours de la dernière décennie, on a réévalué les études et les utilisations des hormones synthétiques. Mais pour ce qui est du grand public, on n’a pas nettement fait la distinction entre l’utilisation des hormones de remplacement synthétiques orales et les hormones bio-identiques transdermiques.

Points clés

Chez la femme, l’utilisation des hormones est indiquée pour traiter les symptômes de la ménopause, notamment les troubles vasomoteurs comme les bouffées de chaleur, l’atrophie ou la sécheresse vaginale, l’insomnie, la perte de densité osseuse, l’irritabilité et la perte de libido.

Chez l’homme, la thérapie hormonale est indiquée pour traiter les symptômes de l’andropause tels que la perte d’énergie et de masse musculaire, les dysfonctions érectiles et la baisse de libido.

L’effet bénéfique du remplacement hormonal ou de l’équilibre hormonal, c’est qu’il ralentit le vieillissement.

Quand on est jeune, on produit beaucoup d’hormones. Quand on avance en âge, le corps produit moins d’hormones.

En remplaçant ces hormones, on contribue non seulement à atténuer les symptômes, mais aussi à maintenir une sensation de bien-être.

Les hormones sont responsables de la force corporelle, de l’agilité, de la masse musculaire, de la solidité osseuse ainsi que de la fermeté de la peau.

Celles-ci jouent un rôle important dans la préservation des fonctions cognitives et de la mémoire.

Malheureusement, comme nous vieillissons tous, nous voulons pour le moins vieillir avec vitalité dans cette nouvelle ère de la médecine.

Nos grands-parents ont accepté de vieillir et de devenir moins actifs au fil des ans. Notre génération ne peut se résoudre à abandonner aussi rapidement.

Le remplacement des hormones donne à chaque individu une attitude positive face à la lutte contre le vieillissement.

L’hormonothérapie peut être personnalisée et ajustée en fonction des symptômes et des tests sanguins.

Hormones synthétiques bio-identiques

Que sont les hormones synthétiques?

Les produits estrogéniques non bio-identiques, qu’on appelle aussi CEE (estrogènes équins conjugués) sont des dérivés de l’urine de juments gravides. D’autres dérivés d’hormones non bio-identiques sont couramment utilisés dans les contraceptifs oraux. Le procédé, c’est une modification chimique de l’estradiol, qui en fait une forme d’estrogène très puissante.

Qu’est-ce que le traitement par les hormones bio-identiques (THBI)?

Les hormones bio-identiques sont identiques aux hormones produites naturellement dans notre corps.

Elles sont synthétisées par extraction chimique de plantes telles que l’igname ou le soja.

Dans les cas de traitement hormonal de remplacement, cela inclura l’estrone, l’estradiol, l’estriol, la progestérone et la testostérone.

Il faut également inclure les hormones thyroïdiennes dans l’équation, car toutes ces hormones sont interreliées pour créer l’équilibre hormonal.

Estrogène, progestérone, testostérone

Il y a trois hormones issues des organes sexuels : l’estrogène, la progestérone et la testostérone. Les hommes et les femmes produisent ces trois hormones ; la différence entre les hommes et les femmes réside dans les différentes concentrations de ces hormones en circulation dans le corps. L’estrogène et la progestérone sont les hormones dominantes chez les femmes tandis que la testostérone est l’hormone dominante chez l’homme.

Estrogène

L’estrogène est produit dans les ovaires, le corpus luteum (le follicule transformé après l’ovulation), les glandes surrénales et les cellules graisseuses.

L’estrogène est un groupe de molécules divisé principalement en trois composantes : l’estrone, l’estradiol et l’estriol.

Quand on parle d’estrogène, on parle de ces trois composantes.

L’estrogène a comme fonction la préparation de la muqueuse utérine en vue d’une grossesse, la croissance des seins en vue de l’allaitement et le maintien du bon développement et de la lubrification du vagin. L’estrogène prévient également la destruction des cellules osseuses et assure le maintien d’un bon niveau de cholestérol.

L’estradiol est la forme d’estrogène la plus active et une des plus importante pour la reproduction féminine.

L’estrone est l’estrogène qui augmente après la ménopause; elle est secrétée par les glandes surrénales quand les ovaires commencent à diminuer la production d’estradiol. C’est une hormone qui est abondamment convertie dans la graisse sous-cutanée (appelée la graisse abdominale), ce qui explique pourquoi les femmes en surcharge pondérale ont un niveau d’estrogène plus élevé que les femmes qui sont plus minces.

L’estriol est considéré comme l’estrogène le moins puissant et est principalement dédié à maintenir la lubrification intra-vaginale.

Lors du processus de vieillissement, une fois que les ovaires commencent à être moins actifs, le niveau de l’ensemble des estrogènes chute.

Progestérone

La progestérone, qui est fabriquée dans le corpus luteum, est un précurseur de la majorité des hormones sexuelles. Dans les ovaires, la production de la progestérone est activée au moment de l’ovulation. Si une grossesse survient, la production augmente considérablement et rapidement, et est prise en charge par le placenta. S’il n’y a pas de grossesse, la production de progestérone et d’estrogène cesse, et les menstruations apparaissent. La progestérone est responsable de la préparation de l’utérus pour l’implantation du fœtus et d’en assurer sa survie.

C’est également l’hormone qui génère un effet calmant sur le corps, restaure le sommeil, maintient la libido et contrôle le niveau de l’insuline.

La progestérone commence à diminuer vers l’âge de 35 ans, quand les ovaires commencent à se détériorer. La seconde partie du cycle menstruel féminin, connue aussi sous le nom de phase lutéale, est dominée par la progestérone. Quand le niveau de progestérone baisse, cela produit des menstruations abondantes et irrégulières, ainsi que le syndrome prémenstruel.

Après la ménopause, le niveau de progestérone chute drastiquement.

Testostérone

La testostérone est fabriquée dans les testicules et les glandes surrénales chez l’homme et chez la femme, elle est fabriquée dans les glandes surrénales, le corpus lutéum et les ovaires. La testostérone est responsable de la force musculaire, de la résistance à l’exercice, de la libido et du niveau d’énergie.

Le niveau de testostérone diminue graduellement avec l’âge à la fois chez l’homme et chez la femme parfois jusqu’à moins de la moitié des niveaux vus en pré ménopause et pré andropause.

Les signes et symptômes de la réduction de testostérone sont la perte de la libido, la diminution de la masse musculaire, la diminution du sentiment de bien-être, la dysfonction érectile ainsi que la diminution de la densité osseuse.

DHEA
La DHEA ou déhydroépiandrostérone est un précurseur d’estrone, de testostérone et d’estradiol. La DHEA est un précurseur hormonal et est aussi connue pour être un neurostéroïde. Elle est 30 fois plus abondante dans le tissu cérébral que dans le sang.

Son niveau diminue dans la cinquantaine et la soixantaine. Cette hormone peut aussi être remplacée à faibles doses, mais en corrélation avec les niveaux sanguins.

Thyroïde

L’hormone thyroïdienne est produite par la glande thyroïde. Elle est responsable du métabolisme général et du contrôle de la température. Quand son niveau n’est pas adéquat, il en résulte des symptômes tels que la fatigue, le gain de poids, l’intolérance au froid, la dépression, la perte de cheveux et la peau sèche.

Toutes ces hormones sont interreliées et œuvrent ensemble dans un certain équilibre.

Lorsque l’une d’elles ou la totalité de ces hormones sont déséquilibrées, on a des symptômes liés à ce déséquilibre.

Les préparations des hormones bio-identiques

Les hormones bio-identiques sont fabriquées de sorte à être identiques aux hormones humaines au niveau moléculaire. Elles sont disponibles à la fois sous forme commerciale et sous forme de préparation magistrale.

La forme commerciale se présente soit en gel, soit en comprimé. La préparation magistrale se présente en comprimé, en gel, en suppositoire et en crème transdermique, préparés selon une prescription médicale. Elles ne sont pas préparées à grande échelle et ne peuvent être produites que de façon individuelle, selon les recommandations d’un médecin ou d’un praticien de santé expérimenté en prescriptions d’hormones.

Les tests de laboratoire

Les tests sanguins sont les plus disponibles pour les praticiens alors que les tests salivaires sont commercialement offerts par une variété de laboratoires.

Les tests sanguins sont surtout disponibles pour les praticiens, alors que les tests salivaires sont offerts commercialement par une variété de laboratoires.

Les tests de salive sont populaires parce qu’ils sont faciles à utiliser et relativement peu coûteux. Il y a des preuves selon lesquelles les niveaux de salive sont en corrélation avec les niveaux de sérum sanguin.

Il n’existe à l’heure actuelle aucune mesure standardisée pour les niveaux d’hormones. La médecine traditionnelle, qu’elle soit familiale ou gynécologique, ne teste pas régulièrement les niveaux d’estrogène et de progestérone lors du traitement de la ménopause.

Le but du BH traitement par les hormones bio-identiques (THBI) est de rétablir l’équilibre hormonal dans le corps. Sans connaitre la nature du déséquilibre, il est très difficile d’établir un plan d’action stratégique pour ces patients. Il est donc très important d’utiliser les résultats des tests de laboratoire, accompagnés d’une liste des symptômes cliniques, dans le but de déterminer les besoins spécifiques du patient et ainsi de pouvoir établir un traitement individualisé.

Il s’agit d’une thérapie individualisée. L’approche « shotgun » des années 80 et 90 est dépassée.

Notre société actuelle est éduquée et exige davantage.

Nos « baby boomers » sont actifs et ont encore de nombreuses années productives devant eux. Ils veulent vivre leurs vies en se sentant forts, énergiques et essayer de défier les effets du vieillissement de la meilleure façon qui soit.

Diète, exercice et mode de vie

Alors que nous sommes tous en train de chercher la pilule, la solution hormonale, l’aliment ou le supplément magique, laissez-moi vous dire une chose : il n’y a pas de réponse magique.

Si vous avez eu la chance de naître avec un bon capital génétique et que vous êtes en mesure de maintenir une vie active et un mode de vie sain, une bonne alimentation, de l’exercice et un bon équilibre hormonal, vous aurez la possibilité de vivre une vie épanouie et d’en profiter au maximum.

N’ayez pas peur de vous donner vous-même un défi.

Utilisez les connaissances et les outils que nous possédons pour trouver une solution idéale à tous les âges de votre vie.

Souvenez-vous, si 40 est le nouveau 30, alors 60 est le nouveau 20, et 80 est sûrement le nouveau ???!

Au plaisir de vous rencontrer bientôt à notre Clinique.

N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’information : 514-482-1262 ou info@caa.assistanceweb.ca

** Non couvert par la RAMQ

Ensemble on crée des soins haute couture sur mesure.

Prendre rendez-vous

On répondra a vos questions spécifiques avec plaisir.

Posez une question

N’hésitez pas à nous contacter

514-482-1262

info@cliniqueantiaging.com